Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Discutez de votre équipe avec les autres managers, demandez des conseils ou tenez-nous informés de vos performances

Modérateur: jakomano

Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Mer Juil 10, 2013 6:57 am

OLYMPIQUE DE MARCEL

Image

FONDATION : 08 janvier 2007
COULEURS : bleu, blanc, or
STADE : Marcel Boulet (75000 places)
ENTRAINEUR : Stand By Me




_> > > SAISON EN COURS < < <_

_> > > LE BLOG < < <_


Le topic, mode d'emploi

Cher lecteur, cher invité, cher forumiste paumé,
Sois le bienvenu sur ce fil consacré à ce club légendaire qu'est l'Olympique de Marcel. Il fut inauguré un soir d'été 2013, et aussi longtemps qu'il en aura la disponibilité, votre humble serviteur tâchera d'y réunir avec rigueur et professionnalisme toute l'actualité de sources contradictoires.
Voici l'odyssée mouvementée d'une équipe de Ligue 1 de la Confédération 45 à l'assaut perpétuel des coupes et du championnat. Ici sont réunis les temps forts, les coups durs, les hommages, les entrevues et les quelques diatribes quenellières ayant marqué la vie du club, entre les heures de doute et les heures de gloire.
Comme le dit l'adage : tous les chemins mènent au rhum, donc chez Marcel ; ainsi, où que tu sois, un simple clic sur ma signature te guidera à cette page de garde. :)

Y sont dévoilés :


N'hésite pas à laisser un mot en bout de fil, bonne lecture, et comme on dit chez nous, Droit au bar

******************************************************************* S O M M A I R E *******************************************************************
:om: L'Olympique de Marcel au fil des saisons :om:
Saison 15 _______________________________________ Bilan _______________ (Juin 2013)___________
Saison 16 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Septembre 2013)______
Saison 17 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Novembre 2013)_______
Saison 18 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Février 2014)_________
Saison 19 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Avril 2014)___________
Saison 20 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Juin 2014)___________
Saison 21 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Août 2014)___________
Saison 22 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Novembre 2014)_______
Saison 23 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Janvier 2015)_________
Saison 24 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Avril 2015)___________
Saison 25 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Juin 2015)___________
Saison 26 _____________ Présentation _______________ Bilan _______________ (Août 2015)___________
Saison 27 _____________ Présentation ________________Bilan _______________ (Octobre 2015)________

:table: Interviews : ils se sont confiés à nous ! :table:

:reflechire: Les infos dont tout le monde se fout :reflechire:

:fort: Marcel et la coupe Inter-Confédération :fort:

:peur1: Tout ce que vous avez loupé sur l'Olympique de Marcel sans jamais avouer l'avoir profondément regretté :peur1:

********************************************************************************************************************************************************************************

Histoire

• La genèse (2007)
C’est en janvier 2007 que l’En-Avant-Marcel et l’En-Voiture-Simone, deux clubs de football de Hoolantine du Sud, fusionnent pour donner naissance à l’Olympique de Marcel, sous l’impulsion des représentants du groupe Sporteo, et de deux personnalités en mal de notoriété : Marcel Deux-Saillies, ex-joueur international, devenu videur officiel d’un site web spécialisé dans l’extorsion de ressources financières aux particuliers consentants, et Gérard Schivardi, alors grotesque figurant pour la mascarade « démocratique » de cette même année, plus connue sous le nom d’élection présidentielle.

Image
Photo d'équipe de l'effectif originel : c'est du lourd !

L’entraîneur de la première équipe pro est Googy ; le club se forge une réputation en 3ème division et se hisse en L2 quelques mois plus tard. Mais les moyens restent dans l’ensemble modestes, malgré la possibilité de jouer les compétitions internationales.

• Errances et incertitudes (2007-2008)
L’Olympique de Marcel dispute à nouveau le championnat de L3 en septembre 2007, avec de belles ambitions. Le club termine 2ème, et se veut conquérant. C’est l’époque des premières aventures internationales avec la coupe Élite – où l’OM ne fera pas mieux que la phase de groupe – et des premières figures emblématiques : le buteur sénégalais Djibril Houmma et le gardien danois Thomas Schrollen.
Mais en janvier 2008, alors que l’équipe est sur le point de célébrer une montée historique en première division, coup de théâtre : Googy est évincé de son statut pour ne pas avoir donné signe de vie durant 15 jours, alors que les consignes de tous les matches de cette période avaient été convenues avec les joueurs. Profondément déçu par l’attitude des dirigeants de la Ligue, sans le soutien des cadres olympiens, l’entraîneur démissionne de son club de cœur.

Image
Le manager Googy apprend qu'il est limogé :roll:

Une démission avant la tempête, quelques jours plus tard éclate l’affaire AREVA-OM : trois membres du comité de direction de l’Olympique de Marcel sont accusés d'avoir racheté la centrale nucléaire avec l’argent des bénévoles pour en faire une crèche, et d'avoir brûlé le tout pour payer avec les assurances le transfert de l’humoriste Dhorasoo - qui aura fait se marrer tout un stade lors d’un match mémorable contre le FC Sérieux-Montbéliard.

• De l’ombre à la lumière (2008-2010)
Ça rigole moins à présent, à défaut de monter, l’OM est rétrogradé et privé de titre. Périodes difficiles ; dans l’indifférence, Marcel se reconstruit en L3. Après quatre saisons insipides, le club, en manque d’ambitions, fait de nouveau appel à Googy, qui répond à présent au nom de Stand By Me. Le contrat est signé en septembre 2008 pour une durée indéterminée, sous réserve de performances satisfaisantes.
La première saison est laborieuse, mais la montée en L2 est assurée. C’est le début d’un premier épisode parmi l’élite. Le club est champion de L2 au printemps 2009, soit un peu plus d’un an après ses démêlés judiciaires. Alors que le maintien est visé en priorité, l’OM tient le cap et termine 4ème. L’équipe prend une dimension internationale en devenant membre de la célèbre Principauté des Fadas. Les premières vedettes accroissent la notoriété du club : Alexis Ducros-Descarcasses, Salomon Etou-Etou, Mathieu Forestier ; c’est aussi la naissance d’une culture de la formation « bien d’chez nous » : les jeunes y sont formés dès l'âge de 8 ans, isolés du milieu scolaire, dénués de toute base intellectuelle et culturelle, ils sont très rapidement mûrs pour le haut niveau de football et de conférence de presse débiles. L’année 2009 reste dans l’ensemble un premier tournant dans l’histoire de l’OM, marquée par la rénovation du stade Marcel Boulet et ses 50000 places.
A l’automne 2009, première consécration : l’Olympique de Marcel est champion de L1 ! En six saisons, le club sera passé de l’ombre à la lumière. « C’est avant tout le fruit d’un travail collectif, le succès d’une institution dont tous les membres tirent dans le même sens » dixit Stand By Me. Les bons résultats se suivent mais restent infructueux, il faut attendre l’été 2010 pour voir de nouveau l’OM au sommet : malgré une première finale de coupe Découpe perdue, le titre de champion est acquis.

Image
Deuxième titre en cinq saisons... c'est BOOOOOON !!!!!

Mais quelques semaines plus tard, nouveau coup dur : les hautes instances de Sporteo décident de rétrograder le club en L2 dans un système de compétitions et de différentiations obsolète qu'on a aujourd'hui peine à concevoir ! Les confédérations sont établies avec leurs lots de compétitions « transversales », l’OM intègre alors la Confédération 45. Les olympiens manquent la montée à deux reprises, terminent l’année 2010 6ème de L2, se hissant en demi-finale de coupe des Challengers, performance satisfaisante pour une première participation. Sur une bonne dynamique, Stand By Me mène les siens au sommet du championnat de L2, avant de quitter son poste, en vue de la préparation aux concours des Grandes Écoles de Touchette.

• Mickazev et le haut niveau (2011)
En mars 2011, le club trouve un accord avec un entraîneur de renom qui n’est autre que Mickazev. Celui-ci impose ses méthodes rigoureuses, et très rapidement, les bons résultats s’enchaînent : 4ème de L1, l’équipe remporte la première coupe de son histoire, la Coupe des Champions de L2. Par la suite, l’OM ne fera pas mieux que 3ème du championnat, perd une finale de coupe Découpe, et manque à trois reprises de remporter la coupe des Challengers, échouant en finale puis deux fois de suite en demi-finale.
Les supporters, de plus en plus exigeants, l’impact médiatique, de plus en plus fort, les finances, de plus en plus importantes, autant de facteurs qui augmentent la pression sur les épaules de Mickazev. En novembre 2011, il annonce son départ du club après la fin de saison.

• Tacho aux commandes (2011-2012)
L’Olympique de Marcel a quelques jours pour se trouver un successeur capable de tenir le cap : viser le haut du tableau et tenter de remporter un trophée majeur. Après négociations, c’est finalement le guyanais Tacho qui prend les rênes de l’équipe en décembre 2011. Un choix qui laisse le public dubitatif, cet entraîneur ayant à l’époque peu d’expérience du haut niveau.

Image
Tacho a entraîné l'Olympique de Marcel durant 5 saisons

Les premières craintes des supporters sont vite oubliées, avec une bonne 4ème place à l’issue de la première saison. Tacho et l’Olympique de Marcel passent ensuite à la vitesse supérieure, malgré un deuxième échec en finale de coupe des Challengers, l’équipe, sous l’œil bienveillant de Stand By Me, régulièrement invité en tribunes VIP d’un stade Marcel Boulet élargit à 75000 places, se hisse à la deuxième place du championnat, synonyme de qualification en Coupe des Champions de L1. C’est une première pour le club, qui ne sortira pas des poules. Le statut de vice-champion est conservé la saison suivante, et le dauphin de La Sallette FC devient un sérieux concurrent.
En juillet 2012, Tacho déclare vouloir laisser sa place à Stand By Me, de nouveau disponible, pour se consacrer entièrement à l’Olympique de Cayenne. Pour sa dernière session en tant qu’entraîneur de Marcel, le Cayennais sort par la grande porte en offrant à l’OM son troisième titre de champion de L1. Il reste aux commandes trois semaines supplémentaires, qualifie l’équipe en quarts de finale de Coupe des Champions de L1.

• Le retour de Stand : podiums et désillusions (2012-2014)
Héritant du travail de Tacho axé sur une politique de formation des jeunes, entouré d’une équipe de stars composée, entre autres, de Pascal Omerta, Fiodor Illitch Popol ou Ivan Van Gogol, Stand By Me retrouve le stade Marcel Boulet et la confédération 45. Le club ne parviendra pas à conserver son titre, mais terminera 2ème et atteindra la demi-finale de Coupe des Champions de L1.
En octobre 2012, les compétitions officielles sont revues et un nouveau format émerge, rendant les coupes confédérales plus ouvertes : les Coupes des Champions disparaissent, remplacées par la Ligue des Champions ; la première World Cup est lancée. Le championnat est réorganisé sous sa forme actuelle, l’ES Milloise, Pont-la-Roche, Excelsior AC, Morcenx-Bourg et le FC Kateur figurent parmi les concurrents de l’OM du 1er championnat Hoolantine moderne.
Pour la première édition de la Ligue des Champions, Marcel échoue en demi-finale, perdue aux tirs aux buts contre le Standard de Liège de Pieteltoro. C’est le temps de la rivalité OM-Pont-la-Roche, le club de Chris assurant sa suprématie en Hoolantine. Les verts et bleus remportent une finale de coupe Nationale face à l’OM en mars 2013. Après deux saisons comme dauphin, la concurrence s’intensifie, le FC Kateur d’Asder affiche de nouvelles ambitions. En mai 2013, l’Olympique de Marcel vit sa pire saison depuis son accession en L1 en terminant à la 8ème position. Le club relève la tête en finissant vice-champion, avec un nouvel échec en finale de coupe, contre le New York FC cette fois.
La période 2013-2014 est marquée par une refonte profonde du centre de formation. Des transferts importants sont entrepris (la vente de Machin pour 13000Mt reste à ce jour la plus grosse transaction réalisée), mais l’OM enchaîne finales perdues et places d’honneur en championnat. La finale de Coupe des Challengers de décembre 2013, perdue 1-0 contre une équipe de L2, Monaco, symbolise à elle seule les désillusions d’un groupe qui cherche en vain la clé du succès. En mars 2014, les olympiens achèvent leur huitième saison consécutive sans gagner la moindre compétition.

• Renouveau et domination (2014 - )
La saison de mai 2014 voit l’éclosion d’une équipe capable de concurrencer les pointures du championnat, grâce à de jeunes talents issus du centre de formation : Félix Cabotin, Marcel Zlichi, Pierre Loupet et Jean Doc Vador incarnent l’avenir du club. Le 25 mai 2014, l’Olympique de Marcel remporte sa première Coupe Hoolantine (ex-Découpe), en battant 2 buts à 1 un Pont-la-Roche sur le déclin. Un trophée suivit par une saison mémorable, où le « 11 d’or » manque de réaliser un triplé historique : malgré une défaite en finale de coupe Nationale contre le FC Kateur, l’OM, à la faveur d’un tirage clément, se hisse en finale de Ligue des Champions et prend sa revanche sur les hommes d’Asder en remportant le match 2 à 0 ; buts de Leffmen, un ancien des Buveurs de Leffe, et de Vuillemain, recruté en 2013 pour 10000Mt. Quelques jours plus tard, Marcel conserve la tête du championnat et remporte un 4ème titre de champion de L1, en gagnant 4-0 contre le club de Monaco, ironie de l’histoire, qui vainquit l’OM en Coupe des Challengers.

Image
Le "11 d'or" savoure le doublé après huit saisons infructueuses

L’Olympique de Marcel participe pour la première fois à la World Cup, non sans difficultés : malgré de belles résistances, l’OM perd ses trois matches de poule et ne passe pas le premier tour. Après une suite moins spectaculaire, Marcel revient sur le devant de la scène grâce à l’arrivée de recrues de calibre international en décembre 2014 : Frédéric Zemmour en défense, Julien Soral en attaque. Le niveau de l’équipe en est particulièrement haussé : l’OM devient champion pour la 5ème fois en février 2015, et pour sa 6ème participation consécutive en Ligue des Champions, les olympiens éliminent brillamment Morcenx-Bourg, puis Chelsea, et soulèvent le trophée au terme d’une finale gagnée 3-0 contre La Sallette FC (doublé de Soral, but de Fabio Cointreau).


********************************************************************************************************************************************************************************

Identité du club

• Logo
Blanc, bleu et or sont les couleurs de Marcel, car le pastis se boit avant tout par temps bleu. L’emblème olympien représente un aigle d’or couvrant le sigle « O/M » bleu sur blanc. Le tout surmonte la devise chère à Marcel Boulet, « Droit au bar », résumant à elle seule les valeurs ancestrales transmises et défendues par le club : apéro, pastis, énième mi-temps…

Image

L’identité visuelle suit les tendances de Sporteo et a évolué à 2 reprises depuis 2012, marquant les transitions essentielles de l’univers défifoot. Une étoile est ajoutée au logo à chaque victoire en Ligue des Champions.

• Maillots
La tradition exige depuis les origines du club la présence de la croix bleue sur fond blanc, avec col doré, comme le fut la première tenue professionnelle. La visibilité croissante de l’OM a fait apparaître d’autres exigences en termes de marketing, avec la contrainte d’intégration de sponsors et le renouvellement périodique des maillots.

Image
La série "V6" portée par les joueurs en 2013

Une constante : le blanc prédomine sur le maillot domicile, le bleu sur la tenue extérieure. Le troisième maillot est quant à lui l’objet de fantaisies plus ou moins esthétiques, de la part de créateurs de mode variés : sont restées célèbres les versions « arlequin » de Coco Camel, régulièrement arboré les jours de carnaval, et « serpillère » de Karl Lagirlfriend, régulièrement arborée les jours de grand ménage.


********************************************************************************************************************************************************************************

Palmarès et records

• Palmares

Les deux victoires en Ligue des Champions ainsi que six titres de champion de Ligue 1 constituent l'essentiel du palmarès de l'OM, complété par deux coupes Hoolantine. Le club dispute chaque édition du Trophée des Fadas - compétition trimestrielle réunissant les membres de la Principauté des Fadas - qu'il a remporté en mai 2014.

Image


• Performances par saison

Hormis la saison 12 (mai 2013), qui fut la plus mauvaise de l'ère V6 avec une 8ème place en championnat, l'OM s'est toujours maintenu dans le top 5 de Ligue 1. On dénombre 7 finales de coupe Découpe et Hoolantine réunies pour 2 victoires. Le club compte par ailleurs deux Ligue des Champions pour 14 participations.
Suite à ces succès, l'Olympique de Marcel a représenté à deux reprises la Confédération 45 en World Cup depuis sa création en novembre 2012. Sans être parvenu à passer la phase de groupe, le bilan est de 4 défaites pour 1 victoire et 1 match nul.

Image


• Bilan sportif au 07/08/2015 et records divers (agréés Sporteo)
Image


********************************************************************************************************************************************************************************

Effectif actuel

Entraîneur : Image Stand By Me
Image

Image


********************************************************************************************************************************************************************************


Soutiens et image

• Groupes de supporters
L’émergence de groupes de supporters coïncide avec les débuts professionnels du club. Parmi les plus importants, citons le MSS (Marcel Sport Système), le M&M’s (Magic-Marcel’s), et les Ultras-Boulets, célèbres pour leurs fameux chants qui pour la plupart ont inspiré le poète-interprète Patrick Sébastien. Le plus connu reste néanmoins le groupe Les Foireux, dont le président, Roger Lagerbe, fut lui-même joueur du club par le passé et incarne un véritable porte-parole entre le public et les dirigeants. Les Foireux sont par ailleurs réputés pour leurs banderoles toujours très polémiques, loin de faire l’unanimité quoique toujours pleines d’humour.

Image
Une banderole des Foireux

• Soutiens célèbres
Parmi les personnes célèbres supportrices de Marcel :

. :arrow: Jacques Chirac, qui consacre sa retraite à suivre l’OM

Image
"Marceeeeeeeeel ! ! !"

:arrow: Daniel Houellebeck, auteur des best-sellers Extension de la longueur de ma flûte ou Les parties-culs élémentaires : son fils Michel évolue au club.

. :arrow: Toutes les espèces de Marcel, de toutes les origines, morts ou vifs : Marcel Rufo, Marcel Dassault, Marcel Pagnol, Marcel Proust, Marcel Duchamp, ainsi que leurs lointains cousins les Marc, Marcelo, Marceau, et autres Marcolivierfogielle. En réalité il en faut peu pour réveiller le Marcel (ou la Marcelle) qui sommeille en vous et proclamer ensuite « Je suis Marcel ». Un phénomène de panique, une bonne agence de com’ et Fassebook font très bien l’affaire. C’est pourquoi l’OM est potentiellement, et de loin, le club de football le plus populaire au monde. :chinois:


. :arrow: On note également – mais c’est plus rare – quelques spécimens de la famille des Francis déclarant leur flamme à l’Olympique de Marcel. Francky Vincent, le Dany Brillant des tropiques, vient wéguliè’ement mettwe l’ambiance en twibunes ! En revanche, il faut préciser que les mauvais chanteurs sont systématiquement interdits de stade pour troubles à l’ordre public : ainsi de Francis Lalanne, de Francis Bruel… Si vous êtes de ceux-là, merci d’aller voir ailleurs (à l’Olympique Lyonnais par exemple :P ).



A partir de cette ligne, selon l'article n°2 des règles universelles du FunnyStadium® et selon les pouvoirs qui me sont conférés (dont celui de boire 3 pintes en 40 secondes :coca: ), tout forumiste pourra applaudir, huer, espérer et croire en Marcel autant qu'en stef, notre Dieu à tous ; mais surtout pour suivre l'actualité du club ! ! !

. :superm:................ :superm:................ :superm: .

"Puis il s’en fut, magnifique et serein, comme un petit Salomon de pixels"

Dernière édition par stand by me le Lun Oct 02, 2017 11:08 am, édité 31 fois.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1770
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede Okeyeur » Mer Juil 10, 2013 12:39 pm

Bonne chance pour ton topic stand ;-)
Okeyeur
L'Elite des membres
L'Elite des membres
 
Messages: 10316
Inscription: Mar Mar 17, 2009 22:02 pm
Localisation: Derrière toi

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede B2K » Mer Juil 24, 2013 0:37 am

un marseillais de plus :evil:

je sors :arrow:

Bonne chance pour ton topic ;-)
L1 Galand - Venus Galaxy's - Confédération 8
Avatar de l’utilisateur
B2K
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 324
Inscription: Mer Jan 12, 2011 20:09 pm
Localisation: Grenoble (38)

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede stand by me » Dim Aoû 18, 2013 10:50 am

Juin 2013 - Août 2013 (dite "Saison 15")

Suite à sa 8ème place en championnat, Marcel ne participe à aucune compétition internationale. Fort d'un effectif un peu vieillissant mais plein d'expérience, le club peut gérer sereinement le championnat et la coupe nationale, pour peut-être renouer avec l'élite la saison prochaine.


CHAMPIONNAT

Sans partage...
Rien n'arrête PONT-LA-ROCHE 26-07. Du moins, en championnat. L'OM en aura confirmation dès la première journée et une cuisante défaite 4-1 face au bulldozer Drômois. Sa domination est tout simplement époustouflante puisqu'il ne connaîtra qu'un seul match sans victoire, lors de la 16ème journée, le titre de champion étant alors largement acquis. On s'étonne encore de sa performance en finale de Ligue des Champions - défaite 3-0 face aux Georgeliens - une victoire qui lui aurait permis de représenter dignement et sérieusement la 45ème confédération en World Cup.

classement final.PNG
classement final.PNG (19.53 Kio) Vu 6857 fois

Lutter, trébucher, puis s'élancer...
En revanche, s'il y a un club qui a chaviré cette saison, c'est bien le promu, Olympiquee dee Marseeille (club néerlandais comme son nom l'indique :mrgreen: ). Marcel se refait une santé, pour ne pas dire plus, pour son premier match à domicile. Les joueurs de Marcel offrent un jeu exemplaire face à des Marseeilleux bien trop agressifs ; agressivité qui sera leur maître mot jusqu'à la dernière journée, et qu'ils paieront très cher avec seulement quatre petits points en 18 matches sans aucune victoire.
Après un match compliqué face à l'USB36, confirmation à domicile de nouveau puis déception contre le FC Kateur. Au lendemain d'un gros match de coupe remporté aux tirs au but face au PONT-LA-ROCHE, l'OM se fait dominer par le jeu dynamique du FC Igualada.
C'est à partir de la 8ème journée que l'ascension fulgurante de Marcel est entamée. Profitant d'un parcours plutôt clément en coupe nationale, et de la méforme de ses concurrents directs jouant en Ligue des Champions, le club évite les contre-performances au point d’écœurer ses adversaires : tandis que le match retour contre le Morcenx-Bourg est une démonstration, la 14ème journée est remportée contre Excelsior AC, avec un but à la 90ème minute.

Un coup du sort ?
A l'aube de la 17ème journée, Marcel est grand favori pour la 2ème place. Le match contre FC Igualada - une des meilleures attaques de L1 - sera la clé. Il se solde par un 0-0 des plus tendus ; Marcel a fait le boulot, mais rien n'est figé. FC Igualada ne parviendra pas à remporter les six points nécessaires à passer devant, malgré une bonne prestation face au champion. Quant à l'OM, il termine sa saison, certes en roue libre, mais en enchaînant deux inquiétantes défaites (6 buts encaissés en 2 matches), qui font du but de la 90minute de la J14 un cadeau de la providence sans lequel la place de dauphin n'aurait été qu'un mirage.

Une fin de saison en demi-teinte qui ne présage pas les meilleurs auspices pour la saison suivante, mais ne boudons pas notre plaisir : Marcel revient sur le devant de la scène en se qualifiant d'une bien belle manière pour la
Ligue des Champions, et fait oublier pour le moment les désillusions de la saison 14. :lux:

Championnat.PNG
Championnat.PNG (44.79 Kio) Vu 6857 fois


COUPE HOOLANTINE

L'OM entame les 16èmes de finale par un tirage plutôt facile, un club de L2 en difficulté. Victoire sans bavure, avec la révélation d'un jeune attaquant de 20 ans, Kili-Kili, auteur d'un but et d'une passe décisive. Qualification, sans soucis, pour les huitièmes de finale.

Le tirage au sort est effectué. Stupeur dans l'assistance. Le prochain tour opposera Marcel, à domicile, contre l'éternel premier, l'invaincu, l'invincible
PONT-LA-ROCHE 26-07, dont l'OM fut le dauphin durant trois saisons. Le 12ème homme sera là (58000 supporters), mais il va falloir réaliser des prouesses - physiques pour les joueurs, tactiques pour l'entraîneur, mentales pour tous - pour ne pas se faire surprendre. Le coup d'envoi est donné, le choix a été fait d'attaquer par l'aile droite : quitte ou double. Match haché, physique, Marcel est véritablement mis à l'épreuve... lorsqu'à la 17ème, Popol ouvre le score !!! Dans les tribunes, c'est l'embrasement... l'équipe résiste de manière exemplaire, jusqu'à la 74ème et l'égalisation de Voller. On jouera les prolongations. Le jeu agressif de l'OM est un risque, mais les occasions se présentent, et non des moindres puisque PONT-LA-ROCHE concède le corner à 3 reprises. La séance de tirs aux buts se profile, inéluctablement. Aux gardiens de jouer, à présent. Salengro contre Tulette. Le premier à faire la différence a 26 ans, il arrête le troisième tir des vert-et-bleus. Puis Artivhisk crucifie Tulette. Explosion de joie. On est passé.
La suite de la compétition est plus aisée : un club modeste de L2 en quarts, victoire facile ; puis le match piège, la rencontre face au petit Poucet de L3, El Maestro FC, qui a précédemment éliminé deux L1. Match pénible, El Maestro se voit en finale jusqu'à la 72ème minute et la délivrance de Cabotin pour l'OM. Marcel ira en finale, l'occasion de décrocher un titre après 5 saisons de purgatoire.


:cry: //////// A 24 minutes d'un rêve... \\\\\\\\ :cry:

L'adversaire s'appelle New York FC. Entre son entraîneur, JB, et Stand by me, c'est la guerre des petites phrases, l'un ayant des réactions épidermiques face à la critique, l'autre en usant trop facilement. Sur le papier, Marcel est favori : une série de 7 victoires consécutives, 2ème du championnat, tombeur du PONT-LA-ROCHE. De son côté, NYFC intrigue : des résultats contrastés, 7ème du championnat. Pour cette finale, Stand by me fait le choix d'adapter son jeu à l'adversaire : bloc défensif très dense, jeu court vers le centre. Ça marchera... si JB joue comme à l'accoutumée.
Mais on est en finale. NYFC, en rouge et blanc, s'élancera en formation remaniée de A à Z pour l'occasion, face aux bleus azur de l'OM. Une tactique classique : jeu vers les ailes pour repiquer dans l'axe. Le verdict ne se fait pas attendre : ouverture du score rapide, puis deuxième but. Popol réduit heureusement le score, sur pénalty, juste avant la mi-temps. La deuxième période s'annonce tout aussi compliquée. Mais le dénouement est heureux pour Marcel : le jeune Cabotin égalise à la 85ème minute : 3 partout. Prolongations.
Les deux équipes, à bout de force, donnent le meilleur d'elles-même. C'est Mario Gotze qui aura le mot de la fin : 97ème minute, 4 à 3. Ce sera le score final, et une énième finale perdue pour l'OM, qui devra donc, pour la Ligue des Champions, batailler en championnat.


Finale perdue.png
Kiloutou à la lutte. La détresse de Kapot, qui jouait un des cinq derniers matches de sa carrière.
Finale perdue.png (503.4 Kio) Vu 5563 fois


MATCH DE LA SAISON

Après délibération entre entraîneurs, supporters et journalistes, c'est le huitième de finale de la coupe Hoolantine qui a été désigné comme celui ayant procuré le plus d'émotions, même s'il ne marque pas particulièrement un tournant quelconque dans la saison. C'est une des trois seules rencontres qui auront échappé au PONT-LA-ROCHE 26-07 sur un total de 28 matches officiels. Un match tendu sans être un feu d'artifice, mais une bonne surprise à la clé. On retiendra surtout la performance physique et mentale de 120 minutes.

Données non sauvegardées et perdues à jamais... désolé... :cry:
Dernière édition par stand by me le Mar Mai 05, 2015 23:35 pm, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1770
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede stand by me » Dim Aoû 18, 2013 21:25 pm


C'est la reprise !

Après une intersaison de courte durée, c'est parti pour de nouvelles aventures ! :bang:

En championnat :
le départ en retraite d'un taulier de la défense centrale, Antoine Lagrange, fait en théorie baisser le niveau moyen du club. Ce fait est biaisé par les données du centre de formation ainsi que la taille de l'effectif. Il faudra compter sur les individualités et avant tout sur l'aspect tactique pour faire mentir cette donnée.


Les clubs.PNG
Les clubs.PNG (22.01 Kio) Vu 6857 fois


Le niveau est globalement homogène, PONT-LA-ROCHE sera sans doute moins dominateur que les saisons précédentes mais bénéficie d'une grande expérience. Seule l'ES Milloise semble bien en-dessous, et devra lutter avec un effectif de moins de 20 joueurs aptes au haut niveau.
L'arrivée de l'Oympique de Cayenne depuis la L2 est une situation extrèmement particulière. La montée de ce club est due à un concours de circonstances puisque c'est Roubaix FC qui était 2ème de L2. Mais son manager ayant décidé de migrer en Confédération 8, Tacho et son équipe sont aspirés en L1.On connaît les qualités d'entraîneur du Guyanais qui fut à la tête de l'OM de novembre 2011 à août 2012. De belles retrouvailles, oui, mais un adversaire à considérer : avec un effectif spcialement remanié pour l'occasion et composé principalement de joueurs de grande expérience, Cayenne pourrait bien jouer les trouble-fêtes cette saison. On lui souhaite les meilleures réussites, d'accord, mais en coupe des Challengers seulement ! :mrgreen:

Suite à ses bons résultats en championnat, Marcel joue la
Ligue des Champions.
Dernière édition par stand by me le Ven Jan 24, 2014 22:49 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1770
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede Boutchh » Dim Aoû 18, 2013 22:08 pm

Bonne saison en bon courage ! :mrgreen:
Attention a Tacho, je confirme :D
Image

Fidèle membre de la 22ème Légion
Équipe : French Ipane

Image
Avatar de l’utilisateur
Boutchh
Entraîneur confirmé
Entraîneur confirmé
 
Messages: 7791
Inscription: Mar Oct 12, 2010 16:31 pm
Localisation: Dans ta Boutchh

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede Lord casa » Lun Aoû 19, 2013 16:39 pm

Difficiel pour toi avec la Ligue des Champions. Une qualification à la Coupe Challenger serait déjà pas mal !
FRANCE : Red Star
CRAZY LEAGUE : Shakhtar Donetsk
Avatar de l’utilisateur
Lord casa
L'Elite des membres
L'Elite des membres
 
Messages: 13011
Inscription: Ven Nov 10, 2006 11:08 am
Localisation: INDRE ET LOIRE

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede Kairnon » Lun Aoû 19, 2013 18:06 pm

Sympa ton humour Stand ! Et bonne chance pour ton topic équipe. :)
Image


ImageImageImage



AWARD MUSICAL 2012
AWARD MUSICAL 2013
AWARD DE LA CULTURE 2013



"La vie, c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets." John Lennon.
Avatar de l’utilisateur
Kairnon
Entraîneur
Entraîneur
 
Messages: 3279
Inscription: Mar Sep 23, 2008 18:47 pm
Localisation: Gotham City

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede stand by me » Lun Aoû 19, 2013 21:56 pm

Lord casa a écrit:Difficiel pour toi avec la Ligue des Champions. Une qualification à la Coupe Challenger serait déjà pas mal !


Demi-finaliste en décembre dernier.
Depuis, l'effectif a vieilli et la jeunesse met du temps à percer.
La conf 45 a ses ténors mais reste ouverte à ceux qui mettent la bonne tactique au bon moment. D'où nos 2 places de dauphin de la saison passée.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1770
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 45 Hoolantine

Messagede Okeyeur » Mar Aoû 20, 2013 13:34 pm

Très bon résumé ;-)
Bonne chance pour ta saison.
Okeyeur
L'Elite des membres
L'Elite des membres
 
Messages: 10316
Inscription: Mar Mar 17, 2009 22:02 pm
Localisation: Derrière toi

Suivante

Retourner vers Vos équipes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités