Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Discutez de votre équipe avec les autres managers, demandez des conseils ou tenez-nous informés de vos performances

Modérateur: jakomano

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede flokk » Lun Fév 26, 2018 21:04 pm

La Ginette est prête mon petit Marcel.
Essayons d'être plus forts que le père noël.
En voilà un beau challenge pour les 12 saisons à venir!

(#Rireprépubèrejaune) :lol:

La Ginette s'est un peu relâchée avec l'âge, tu as raison.
Avatar de l’utilisateur
flokk
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1385
Inscription: Lun Juin 08, 2009 22:56 pm

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Dim Avr 08, 2018 12:08 pm

LE POINT A MI-SAISON

WORLD CUP

La poule aux œufs d'or

Carton plein pour l'OM en phase de poule de World Cup. Une belle entame face à des lensois pas assez expérimentés et globalement peu inspirés, parfait pour se mettre en confiance. On enchaîne avec un 2-0 très propre contre des polonais pas spécialement concernés par les exigences de la compétitions, mais qui n'en restent pas moins une bonne équipe. Et pour finir, l'équipe junior de Ginette fait sensation en n'encaissant qu'un seul but de Marcel ; l'équipe, dont le NPA moyen estimé à 88, ne concède que 4 tirs cadrés, et c'est Nestor qui trouve la faille en deuxième période.

Image

L'OM termine donc en tête du groupe 6, et se hisse en huitièmes de finale :

F.C.G. BORDEAUX
Confédération 8 Élite Hoolantine
Entraîneur : Blanco

Un club d'ancienneté équivalente à celle de Marcel, qui participe à sa 9ème campagne mondiale. Après une demi-finale à l'été 2013, l'équipe connaît un petit passage à vide en 2014, pour monter en puissance jusqu'en V7. Et c'est en grandes pompes que les girondins renouent avec le succès mondial, en atteignant la finale de World Cup en octobre 2016, après presque 3 ans d'absence dans cette compétition. S'ensuivent deux Ligues des Champions en cinq finales, et une demi-finale de World Cup en janvier dernier. Bof-beauf...

CHAMPIONNAT

Un train d'enfer

Marcel tient bon en Ligue Élite et se place dans la course au titre, à la poursuite des Dragons Montois, battus 4-1 par les olympiens à la septième journée, dans une rencontre sensationnelle qui a marqué les esprits et redonné confiance à Marcel. Dommage que l'équipe laisse échapper des points, notamment contre La Sallette, au-delà du sur-régime, les hommes de Begnis sont dans une véritable transe sportive qui ne devrait pas durer, mais leur suffit à compléter le podium et à se sauver de la relégation.

Image

Inversement, Morcenx-Bourg déçoit une fois de plus, avec neuf journées assez médiocres pour un club de cette envergure. Passée le top 5, le niveau baisse, jusqu'à atteindre le néant du côté de la Lorraine...

LIGUE DES CHAMPIONS

L'échec

Issu du tour préliminaire, l'OM doit affronter deux grosses cylindrées. Défaite face à Lyon d'un petit but, et c'est déjà trop dans ce groupe difficile. Marcel ne prend pas suffisamment de risques contre l'équipe de Federer, et s'incline 2-0 en disant adieu à la phase finale. L'honneur est sauvé face à l'AS Aegura, et rendez-vous dans 40 jours.

Image

Les Dragons Montois offrent une belle prestation en battant l'OL 3-2 et sortent en tête de la poule.
Dans le groupe 2, les très combattifs Orchidoclastes, toujours aussi consternants, gâchent stupidement leur qualification directe avec un zéro pointé : tactique insensée au premier match et équipe C aux deux suivants. Bilan des courses : Life pulvérise la poule (10 buts marqués, 1 seul encaissé), et Julien passe un cheveu devant Stase, avec 4 points au compteur.
Pas de surprise dans le groupe 3 ; et le CS Meaux d'Obiwan est toujours présent, en arrachant la tête du groupe 4 devant 101|133 de Getals, et l'Olympique Beaujolais, éliminé mais qu'on devrait revoir dès la saison prochaine.

Image

En quarts, le choc Getals / Federer sera à suivre en parallèle à un petit règlement de compte en Hoolantine. Reste à voir si Obiwan trouvera encore des ressources pour passer du statut de challenger à celui d'outsider confirmé, et si le FC Messe parvient à retrouver des couleurs face au double finaliste Life.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1720
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Mar Avr 10, 2018 21:48 pm

WORLD CUP

La désillusion

Image

Coup dur pour l'Olympique de Marcel en huitièmes de finale de World Cup. En tombant sur un gros morceau, l'équipe était au pied du mur avant même l'entame des hostilités, mais s'est montré à la hauteur de l'évènement. Hélas, l'issue est cruelle puisque l'OM est éliminé aux tirs aux buts après deux nuls 1-1.
Il est fort regrettable que les olympiens, bien pressants au match aller face à des bordels bien regroupés, n'aient pas mérité mieux qu'un score de parité, et le comble, c'est qu'il a fallu attendre la 76ème minute pour voir Quasi Miro, entré quelques secondes auparavant en lieu et place de Nestor, égaliser plus de 20 minutes après l'ouverture du score de Brètwète. En d'autres circonstances et avec un NPA moyen plus raisonnable, la victoire de Marcel eut été sans appel ; mais voilà, nous sommes en World Cup, et en 2018.

Image

Les rôles s'inversent au match retour, avec un OM moins agressif, opposé à un bordel toujours aussi défensif mais plus entreprenant. Vada refroidit les 71114 spectateurs de Marcel Boulet dès la treizième minute, mais le public redonne vite de la voix, mêlée de crainte et d'espoir, jusqu'à l'égalisation épique de Trump à 10 minutes de la fin du temps règlementaire. Tisserand, dans un grand soir, repousse une énorme bicyclette de Brètwète (3m, 40%) à la 105ème minute. Malheureusement, malgré deux arrêts supplémentaires en séance de tirs aux buts, Rio Ferdinand Céline, Chouard et Brice De Nice manquent leurs pénaltys, mettant un terme à l'aventure mondiale de Marcel.

L'Olympique de Marcel sort donc invaincu de cette compétition ; heureusement, même si l'OL de Matt a échoué en phase de poules, la confédération 6 est toujours en course pour la conquête du titre suprême, avec la belle qualification de Life, le maudit de la Ligue des Champions, ainsi que le passage en force de Getals, tenant son avance face à Chelsea et renversant la table contre Tournaisien.

Image

Une des grosses performances de cette petite sauterie revient à Datafred, réussissant à éliminer le tenant du titre Fairy Tail sur son terrain, après que les Liégeois se soient faits malmener à domicile par le plus geek des entraîneurs.
Les Ginettes sont à la fête, chouette, vive la rosette, bande de lop..
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1720
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Dim Avr 15, 2018 15:16 pm

Février 2018 - Avril 2018 (dite "Saison XV")

CHAMPIONNAT

Insuffisant, et pourtant...

Lourde désillusion pour l'Olympique de Marcel en cette issue de championnat, qui a pourtant fait le plus dur, à savoir battre les Dragons Montois à deux reprises, une performance de haute voltige qui ne suffit malheureusement pas à décrocher le titre, la faute à deux défaites et un nul, ainsi qu'une attaque pas suffisamment incisive dans le duel à distance qui opposait l'OM à Federer.

Image

Une défaite amère contre la médiocre équipe de La Sallette est pointée comme la rencontre qui a tout gâché, d'autant plus face à un 3-5-2 à moitié bancal que son moyennement potable entraîneur s'est contenté de pomper sur ses homologues des hautes sphères défifootiennes.
Hormis cette fausse note et une contre-performance face aux Orchidoclastes à domicile, Marcel s'est montré intraitable contre toutes les équipes de la Ligue, malmené à Luxey-Bonnat mais réussissant l'exploit de s'imposer à Saint-Feuillin, revenant ainsi à égalité de points de la tête du classement. L'OM gère bien sa fin de saison, avec la meilleure défense, mais compte toujours sept buts de retard sur les Dragons Montois. Les olympiens finissent deuxièmes malgré ce record en V7 de 46 points marqués en 18 matchs.

Image

Loin derrière, on retrouve les décevants Morcenx-Bourg et Orchidoclastes, toujours en quête de la clé qui leur ouvrira les portes du succès.
Par défaut, La Sallette occuppe la cinquième place, suivie des promus lyonnais, bien aidés par leur effectif plutôt bien fourni. L'ES Milloise n'a pas volé son maintien en Élite, à l'instar de la Juventus. Le FC Carcajou paie cher sa naïveté, quant au CA Metz, son apparition en L1 est à l'image de son unique point remporté : anecdotique.

Du côté des distinctions personnelles, les Orchidoclastes font parler d'eux : Anthony incontestable meilleur buteur, vedette de la troisième attaque du championnat. Les réalisations sont moins individuelles dans les autres clubs, ainsi Poutine ne marque "que" 18 des 46 buts olympiens...

Image

La doublette brésilienne Nestor - QuasiMiro totalise 29 passes décisives dans l'animation offensive, mais c'est bien Kader qui se voit attribuer la médaille du meilleur passeur.

Image

Chez les Pros, avec la meilleure attaque et la meilleure défense, Stardust Inzenoze remonte en Élite avec brio, suivie de l'Ajax.
L'Olympique Lyonnais de Pongiste, ancien des Colts45, se morfond dans l'insignifiance malgré les prêts des olympiens Lama-Lama, au poste de gardien de buts, et de l'attaquant Houellebeck en fin de saison. Un interprète franco-kévino-mongolien est activement recherché par l'Olympique de Marcel pour communiquer à Pongiste - visiblement non-francophone - les méthodes de base pour maintenir le club ne serai-ce qu'en milieu de tableau, et tirer le meilleur de l'équipe ainsi constituée.

Image

WORLD CUP

101|133 champion du monde !

La malédiction des 30 saisons est passée : la Confédération 6 est enfin au sommet. Il aura fallu sortir l'artillerie lourde, avec les solides équipes de Getals, éliminant les Ginettes en quart de finale. Alors que le FC Liège de Datafred renvoyait dans les cordes l'élégant Blanco en claquettes-chaussettes, Life voit l'aventure s'arrêter à nouveau à ce stade de la compétition.

Image

En demi-finale, sur match couperet comme l'exige la tradition, Getals réussit le tour de force de qualifier ses deux équipes. Mention spéciale pour le club de conf 6, auteur d'un brillant 4-1 contre les Liégeois.

Image

C'est donc sans grand suspens que 101 | 133, en quête d'un triplé historique et rarissime, soulève la première World Cup remportée par un club de Confédération 6.

Image

Une finale et un dénouement qui aura fait couler beaucoup d'encre, à commencer par le précédent vainqueur, Roro n°83, qui n'a pas caché son agacement de voir ainsi deux places aussi chères trustées par un seul entraîneur. D'autres ont carrément crié à la "magouille", mais si cette situation découle d'une erreur grossière de la Fédération Internationale - dont on attend toujours, sur cette affaire comme sur d'autres, le mea culpa - dans l'attribution des invitations, Getals a reçu les félicitations de la majorité du corps des entraîneurs, préférant faire abstraction de la polémique pour mettre en lumière une authentique performance de très haut niveau.

LIGUE DES CHAMPIONS

Strange is not cursed : Life étincelant, Getals prend le bouillon

Deux sensations en quarts de finale : la cinglante élimination des Dragons Montois, et celle toute aussi nette des lapins de Hoolantine par l'ex Ur Namur de Julien. Un duel très disputé entre Strange et Guilerou tourne à l'avantage de Life, à la faveur des buts à l'extérieur. De son côté, l'OL fait le boulot face à l'outsider Obiwan.

Image

En demi-finale, sur un nuage, 101 | 133 fait coup double sur les lyonnais, et gagne incontestablement sa place en finale.
Life se reprend plus que bien, en gagnant 6-1 à domicile après avoir perdu 1-0 contre une équipe déjà déserteuse de son championnat Hoolantine (les circonstances le justifiant plus ou moins, affaire à suivre...).

Image

Le club de Balonny s'offre donc une troisième finale consécutive ; face à l'équipe tout juste sacrée championne du monde, on évoque déjà une sorte de malédiction sur les épaules du coach Strange.
Il n'en fut rien. Libérée du statut de favori, Life a su gérer la pression et déjouer les plans de Getals dans une structure tactique inédite et particulièrement risquée.
Résultat : 101 | 133 est balayé 5 à 0 au terme d'une rencontre qui restera dans les annales.

Image

SCANDALE

L'hommage massacré : il confond Pars de Jacques Higelin avec Partir un jour des 2be3

Le CA Metz n'aura décidément rien réussi cette saison, allant jusqu'à passer pour une catastrophe ambulante. Alors que le décès de Jacques Higelin, le 6 avril dernier, a ému tous les branchouilleux de France et de Navarre, un hommage cordial a été décidé par le président de la Ligue, Jean-Jacques Rondecuir, en diffusant une chanson de feu l'artiste à chaque entame de match de la 18ème journée. "Et ce n'est pas une mince affaire, car ses chansons populaires se comptent sur les doigts d'une main", a précisé Rondecuir, "c'était plus facile avec Jonnhy". Et pour cause.
Alors que Tombé du ciel, l'unique succès radiophonique du "poète" gauchiste et hymne officiel de la DGAC, a été attribué au choc Morcenx-Bourg / Dragons Montois, le duel à sens unique CA Metz / OM devait débuter sur les notes de Pars (surtout ne te retourne pas), petite dédicace à la descente sans appel du club lorrain tout droit en L2. Dans le couloir menant au terrain, les joueurs se rangent en file indienne, suivis par les arbitres. Le speaker amorce le décompte ; c'est le signal.
Et là, c'est le drame.
Ce qui devait être une mélodie faite de guitare et de synthétiseur est remplacée par une éructation post-pubère insignifiante.
Que faire ? Rebrousser chemin ? Annuler la rencontre ? Improviser une minute de silence ?
Les spectateurs ont beau couvrir la catastrophe auditive par leurs sifflets, il est trop tard. Les 22 acteurs sont lancés, la mort dans l'âme, pour l'envie que l'on a de guider ses pas, pour garder ses émois.
A qui la faute ? La direction du CA Metz, représentée par un trisomique, et par conséquent incapable de mener l'enquête, a laissé faire le boulot par la Fédération Galandaise.

Image
Ça passe...

La piste des investigations a mené au responsable de la sono du stade, trisomique lui aussi, qui se serait référé à sa playlist Youtube au moment de lancer la musique attendue. L'avocat du présumé coupable, un grizzly obèse qui aime écrire des livres à la télé, a déclaré que son client "est un mongolien, il ne faut pas lui en vouloir, et de toutes manières, si c'était bien l'objectif secondaire, la beuglante du boys band s'accorde encore mieux avec la relégation de ce club de mongoliens : partir un jour, sans retour. Je crois donc qu'au lieu de le blâmer, vous feriez mieux de le féliciter. C'est très bien vu de sa part... Pour un mongolien."
Il n'empêche, Toto, le mongolito de la sono, a été condamné, mercredi dernier, à 6 mois de prison avec sursis pour apologie du ringardisme. En outre, l'intéressé devra assister la prochaine tournée Star 80, avant un concert de la troupe de has-been dans l'antre du CA Metz. Vous le voyez, en Galand, on ne plaisante pas avec ces choses-là.


Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1720
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede greg 21 » Lun Avr 16, 2018 11:11 am

Ze énorme topic, une belle prose et un style que j apprécie.
Dommage que tu ne sois pas le journaliste de defifoot , les itws seraient plus marrantes voir alléchantes ;-)
Image


Image allez la conf 3 et allez l OM Image

Image
Avatar de l’utilisateur
greg 21
Modérateur Défifoot
Modérateur Défifoot
 
Messages: 4189
Inscription: Dim Fév 07, 2010 1:40 am
Localisation: chez steeve jobs

Précédente

Retourner vers Vos équipes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité