Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Discutez de votre équipe avec les autres managers, demandez des conseils ou tenez-nous informés de vos performances

Modérateur: jakomano

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Dim Déc 31, 2017 12:52 pm

CRÉPUSCULE D'UNE IDOLE

Image
L'ultime célébration de Chiconta Wurzt au stade Marcel Boulet face aux Dragons Montois

Il ou elle aura été le symbole de toute une génération. Après 12 saisons et 5 titres à l'Olympique de Marcel, Chiconta Wurzt, l'attaquant(e) star de l'équipe, tire sa révérence à 35 ans. Lors d'un 259ème et ultime match sous le maillot blanc, il ou elle termine sa carrière sur une action qui fut sa marque de fabrique, le but de renard de dernière minute. Clap de fin pour le ou la buteur(se), l'occasion de faire le point en compagnie de l'envoyé spécial de Téléfoutre, Matthieu Greizlabith.

- Et de 160 ! 160ème but marqué pour l'Olympique de Marcel, égalisation 1-1 à la 87ème minute face aux Dragons Montois ! On a senti à quel point vous étiez ému(e) à l'issue de cette prestation.
- Oui, ce fut un des matchs les plus marquants de ma carrière. Le coach me fait rentrer à la 75ème alors que nous sommes menés 1-0, et là, j'ai droit à une ovation comme je n'en avais jamais connue... toutes ces années, le public a toujours cru en moi, et lorsque je me retrouve lancé(e) en profondeur, seul(e) face à Schumacher, en une fraction de seconde j'ai revu ma carrière défiler devant mes yeux...
- Ça alors !
- ... un défilement de carrière d'une qualité exceptionnelle grâce aux lentilles Otite 2000 ®, votre oticien conseil satisfait ni remboursé...
- C'est ça... Et alors, qu'avez-vous vu ?
- J'ai vu... j'ai vu... mes premières trousses de maquillage chez Laurent Team... ma première vente aux enchères trois jours plus tard, lorsque j'étais placé(e) en vitrine du supermarché Décasport de Barcelone... mes éducateurs du Betis Séville, leurs châtiments pratiqués dans la plus grande tradition andalouse... mes premiers défilés sous leurs couleurs, en 2015...
- Ah, oui, vous dites "défilé"...
- Évidemment qu'on y défile ! Et pas seulement pour les joueur(se)s comme moi, sensibles à la mode. Aujourd'hui, y a que la caméra qui compte. Regardez un peu l'attitude des joueur(se)s lors d'une rencontre en prime-time... Toujours à vouloir faire le guignol devant l'objectif, à chercher à tirer la plus ignoble grimace de célébration ou de frustration... au moindre but, paf, c'est tout l'effectif qui s'agglutine dans le champ des projecteurs, comme les moustiques autour d'un phare de bagnole ! Faut se montrer, faire le beau ou la belle, soigner sa côte sur les marchés, donner de la confiance en ses agents pour dénicher de nouveaux contrats... c'est comme ça maintenant. A la limite, jouer au foot n'est plus qu'un prétexte...

Image
"Y a que la caméra qui compte"
#sextape(tte)

- Je comprends... et pour ce qui est du "défilement" ?
- ... eh bien j'ai vu... l'annonce de départ d'Iceman, en janvier 2016... la fin du Betis... mon arrivée à l'Olympique de Marcel... mes premiers matchs avec Soral, Fabio Cointreau, Trump, Kervern, et toute la grande équipe... des actions manquées, d'autres réussies... lorsque je nous qualifie à la dernière minute en quart de finale de Ligue des Champions... mon doublé neuf mois plus tard en finale contre l'OL... du palmarès, des déconvenues, beaucoup d'émotions... :cry: :cry: :cry:

Image

Image

- Allez, allez... un kleenex peut-être ?
- Non, juste un flash-back, comme quand on va mourir. Je le sais de ma tentative de suicide, le jour où j'avais perdu mon chihuahua...
- Ah oui, d'accord, et ensuite ?
- Ensuite je fais un clin d'oeil à Schumacher, "désolé mon chou" que je lui fais... je déborde et je marque... folie dans les tribunes... je dénoue mon chignon et en avant la musique !
- Quelle belle histoire ! Et vous n'êtes pas seul(e) à faire vos adieux, vous êtes accompagné(e) de vos camarades Sempeyre et Rivaldinho...
- Oui, notre capitaine, Rivaldinho, et le doyen de l'équipe, Yannick Sempeyre, deux joueurs historiques qui partagent le même palmarès : 8 titres de L1, une coupe nationale et 2 Ligues des Champions. Même si Sempeyre nous a coûté quelques pénaltys, ce sont deux âmes du club qui s'en vont...

Image

Image

Image

Image

- Une première page se tourne, suivie de cinq départs en retraite prévus d'ici deux mois... c'est la fin d'une époque on dirait.
- Hélas, oui. La génération 2017, qui a presque tout gagné, est vieillissante et doit malheureusement laisser sa place à la nouvelle vague. On est parti pour deux saisons de transition, où il faudra gérer correctement ces roulements d'effectif... Que les supporters ne se fassent pas trop d'illusions, on est clairement dans le creux de la vague...
- Vous ne vous évaporez pas pour autant...
- Non, comme il est de coutume chez Marcel, chaque joueur retraité effectue cinq saisons au sein de l'équipe technique pour y transmettre son expérience. A fortiori, ça promet un bel avenir pour l'OM !
- A deux saisons près, vous y retrouviez vos petits camarades d'antan, dont Julien Soral, réputé pour vous taquiner...
- Il faisait bien plus que de me taquiner... il a la tchatche, les muscles, la roublardise, mais il n'a pas compris qu'aujourd'hui les bastons se règlent par avocats interposés... au bout de trois procès perdus, il a fini par arrêter de m'insulter et de me gifler... il se contentait juste de verser du sel dans mes cheveux et d'uriner dans mon shampoing. Mais bon, je crois savoir qu'il a décidé de se retirer définitivement en Corée du Nord depuis quelques temps... un pays où les gens s'appellent encore par "Monsieur" et "Madame", vous vous rendez compte ? Faudra pas s'étonner s'il se prennent un bombardement démocratique dans la tronche d'ici 3 ans, ces pèquenauds arriérés !
- Toujours autant à cheval sur les mots... D'où ça vous vient, cette allergie aux genres ? Une quête d'identité ?
- Certes, épineuse question que celle de l'identité. Je crois que chacun doit pouvoir être libre, et pour cela se fabriquer en permanence sa propre identité, sa propre "marque de fabrique", sans pour autant s'enfermer dans les carcans d'une catégorisation parfaitement réactionnaire... par exemple, j'en connais pleins qui se définissent comme "footballeur noir professionnel assez physique"... folie ! Pour l'instant, ça marche bien grâce au business du foot et à la négritude antiraciste, mais qu'en sera-t-il dans 10 ans ? dans 15 ans ? dans 25 ans ? Si les penseurs de la mode décident que le noir est un terroriste potentiel, où iront-il se cacher sinon sous un épiderme blanc, comme Mickael Jackson...
- L'identité serait donc comme le marché, c'est-à-dire fluctuante ? Cela ne revient-il pas à prendre l'identité pour le contraire de ce qu'elle est ?
- Qu'importe ! Sortir l'identité de sa définition carcérale d'identité, ce n'est rien d'autre qu'un véritable acte libérateur ! L'identité doit être une migrante en déplacement perpétuel. Chaque identité doit être fluide, liquide, adaptable, flexible, ouverte. C'est valable pour les gens mais aussi pour le langage (jargon médiatique, écriture inclusive), les sentiments, les statuts sociaux-économiques, et tous les objets qui nous entourent, matériels et immatériels. Nous, les modernes, devons briser de toutes nos forces les ultimes barrières aux transactions de la Liberté : barrières géographiques, biologiques, linguistiques, familiales, morales et idéologiques...
- Faut réécrire le dictionnaire ?
- Non, les vieux langages compliqués et intolérants qui empêchent les gens de se comprendre disparaîtront d'eux-mêmes, ou iront garnir un folklore régional. Most of the time I speak english in my life, which is a more flexible, tolerant and fluent language, easily understandable by a large amount of people, but today it's okay to answer your questions in french, especially for you, darling... :aime:
- Vous sentez-vous proches des causes féministes et LGBT ?
- Le féminisme ? Une folie !!! C'est totalement contradictoire avec la quête d'identité libre ! Revendiquer des droits individuels en tant que femme, c'est comme revendiquer des droits en tant qu'humain ou en tant que mammifère !! Absurde ! Je veux dire, les femmes représentent objectivement 50% de la population et ont bien souvent une espérance de vie supérieure à celle des hommes. Le féminisme est has-been, hors-sujet et même parfaitement réactionnaire face au modernisme libérateur, qui exige de chacun d'être sa propre minorité active réduite à l'état de particule élémentaire, possédant ses propres caractéristiques et sa propre agence de pub... La catégorie "femme" est bien trop large pour pouvoir être une catégorie libératrice. A l'inverse, la catégorie "femme végan unijambiste descendante d'esclave mariée à un panda" est beaucoup plus pertinente, et là, on est plus proche de la cause LGBTQSXRZ...
- A propos de mariage, votre triple union avec Taddei et Moumoute-Besancenot a fait couler beaucoup d'encre. Que répondez-vous à vos détracteurs ?
- Que nous avons choisi notre camp. Nous sommes en phase avec l'avenir. Un avenir kaléidoscopique de possédants et de possédés, où la Liberté sera libre de s'exprimer librement. Regardez le mythe du self-made-man, la culture des start-up, Deliveroo, les VTC, Wyydle, RichMeetBeautiful... De mon côté, j'ai déjà déposé la marque AirB and verge, un projet d'ubérisation des orifices en zone urbaine pour répondre à la hausse inévitable du taux de chômage, enfin, une vraie mesure sociale, quoi.
- Pas sûr que ça les satisfassent...
- Nous sommes une avant-garde, forcément ça fait des jaloux. Lorsque Moumoute-Besancenot aura quitté les terrains de foot, nous envisageons de lui offrir un utérus issu de l'agriculture biologique équitable, pour le féconder d'une synthèse de nos trois semences. Une première au monde ! C'est d'ailleurs regrettable que la fécondation inter-espèces reste encore défendue par les préceptes biologiques assujetissants... Cela dit, nous comptons bien approcher cet enfant de la Liberté intégrale... un destin canido-robotico-hippique ferait de lui une performance artistique subversive à lui tout seul...

Image
Évolution naturelle

- Votre enfant, un chien-cheval ? C'est pas trop délirant ?
- Regarde les chevaux ils sont cool, ils sont pas malheureux, personne les emmerde, c’est la liberté quand même… C’est un symbole de liberté quand même le cheval... Personnellement, j’ai jamais voulu grandir dans une société de m*rde comme ça, dans un monde pourri comme ça. Quand j'étais tout(e) petit(e) j'imaginais ça autrement. Regarde la vie des adultes, regarde la vie des gens, et tout le monde accepte cette vie, vie d'obéissance, de soumission etc, c'est incroyable. Le vrai délire c'est la vie quotidienne des gens, c'est leur souffrance, c'est obéir au patron, obéir à des enc*lés, c'est pas avoir de fric, c'est mendier, c'est ça le délire...
- Revenons au sport. Quelques mots sur le championnat Élite ?
- Assez flou. Sur le papier, Les Dragons Montois sont favoris, et Stardust Inzenoze risque bien de redescendre d'où il vient. Maintenant, les Orchidoclastes et Morcenx-Bourg se posent en concurrents très sérieux saisons après saisons, la Sallette qui réussit à faire des résultats sans changer de tactique pendant 2 mois, la Juventus qui est en sur-régime depuis 2 saisons... et le Père Noël qui vient mettre sa hotte dans tout ça... rien n'est fait et côté Marcel, on vise le top 4.

Image

- En Ligue des Champions, place à la phase de groupe à laquelle l'OM était directement qualifié. Le tour préliminaire a rendu son verdict avec notamment les éliminations de Morcenx-Bourg, du Borussia et de l'Olympique Beaujolais...

Image

- Oui, de nouvelles forces confédérales apparaissent, les Orchidoclastes montent en puissance au fil des saisons, et Morcenx-Bourg n'a vraiment, mais alors vraiment pas de bol !

Image

Image

Image

Image

- Que penser de la poule de l'OM ?
- Piégeuse. Elle a l'air jouable à première vue, mais vu qu'on s'est déjà fait éliminer avec 6 points par le passé, ça risque d'être compliqué pour tout le monde, sauf pour le FC Messe, expérimenté et qui a déjà croisé le Père Noël... Du reste, c'est une très belle édition qui s'annonce, puisque d'entrée, toutes les poules sont archi-relevées et ultra-indécises... d'autant qu'avec les évènements de ces dernières semaines, l'ambiance est plutôt à l'incrédulité et à l'incertitude... les temps sont flous, les gens sont fous...
- Comme dans la chanson...
- Ah oui, laquelle ?
- On l'écoute :


- Et on termine par la crème de la crème :

EN ROUTE POUR LA...

Image

- Cette participation en World Cup, elle vous a surpris ?
- Pardon ?
- Elle vous a surpis ?
- Vous voulez un procès ou bien...
- Oh pardon, je voulais dire : elle vous a surpris(e) ?
- J'aime mieux ça. Ben, on s'y attendait un peu étant donné le contexte... maintenant, faut pas rêver, l'OM actuel n'est pas taillé pour ce genre de compétitions, même si les adversaires de la poule ont tous été joués au moins une fois par le passé, l'essentiel sera de faire bonne figure...

FC Liège
Confédération 7 Élite Galand
Entraîneur : Datafred

Image

Vesontio
Confédération 1 Élite Hoolantine
Entraîneur : Nives

Image

Borussia M'Gladbach
Confédération 2 Hoolantine
Entraîneur : Borussia

Image

- Vesontio serait l'adversaire le plus abordable à première vue, et du reste il faudra un exploit pour prendre au moins deux points sur les deux autres matchs...
- Et pour ce qui est des autres groupes ?
- J'ai suivi ça de loin, et concernant la conf 6, je crois que seule l'équipe de Strange a les capacités de faire quelque chose en World Cup. Avec l'incertitude des phases de poule, ça reste ouvert pour les clubs plus ou moins compétitifs...

Image

Image

Image

- Eh bien merci beaucoup pour cet entretien, Chiconta, et bonne continuation !
- C'est moi qui vous remercie. :amour2: A bientôt et allez l'OM !!

Image
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Dim Déc 31, 2017 23:01 pm

Image
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Jeu Jan 11, 2018 15:07 pm

~ 2018 ~

SELON CHICONTA WURZT

Image

... EN 2018 ...

... 25% DES DEMI-FINALISTES DE WORLD CUP SERONT SACRÉS CHAMPIONS DU MONDE ...

... 144 TITRES DE CHAMPION ÉLITE SERONT DISTRIBUÉS ...

... UNE ESPÈCE DE DICTATEUR REJOINDRA L'OLYMPIQUE DE MARCEL ...

... GONFLÉE A BLOC, L'ÉQUIPE SE MONTRERA AMBITIEUSE ...

... BÉLIER : CESSEZ D'ENFONCER LES PORTES OUVERTES ...

... TAUREAU : VOTRE CARRIÈRE POURRAIT BIEN PRENDRE UNE TOURNURE "OLÉ-OLÉ" ...

... CANCER : COMME D'HAB', VOUS BOSSEZ A MORT ...

... VIERGE : TOUJOURS SUR LA BÉQUILLE ...

... BALANCE : ... QUOI !? ... ON N'AIME PAS LES BALANCES, ICI !
... FOUS MOI L'CAMP ET BALANCE TON SPORT !!! ...

... VERSEAU : VOUS PRENDREZ UN BAIN AVEC NICOLAS HULOT POUR DÉBATTRE DE LA MONTÉE DES OCÉANS ET DES POPULISMES ...

... POISSON : VOUS VOUS NOYEZ DANS UN VERRE D'EAU ...

... MAIS ÉGALEMENT ...

... LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ACCÉLÉRÉ PAR LA DESCENTE DE L'AS SAINT-ÉTIENNE ...

... CHOUCHOU Ier VICTIME DE SA PROPRE LOI SUR LES FAKES NEWS SUITE A SES DIZAINES DE PROMESSES NON TENUES DEPUIS 1 AN ...

... GRÂCE AU CONSEIL NEUROSCIENTIFIQUE POUR L'ÉCOLE, 5 ENFANTS SUR 4 NE SAURONT PAS LIRE ...

... DE QUOI RAVIR LES RECRUTEURS D'ENFANTS DE L'OM ...
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Mar Jan 16, 2018 14:06 pm

ДОБРО ПОЖАЛОВАТЬ, ТОВАРИЩ !

Image

Au service secret de son Marcel. C'est ainsi que l'on pourrait résumer l'arrivée à l'OM d'un nouvel attaquant d'envergure internationale, celle d'Aleksei Poutine, joueur de 25 ans originaire du pays des tsars. Un transfert tenu confidentiel jusqu'à sa présentation officielle le 05 janvier dernier ; transfert digne d'une véritable opération du KGB, dont les modalités restent globalement obscures, le club n'ayant pas souhaité divulguer ces informations au grand public. Ces mystères ont rapidement valu à Poutine de se voir attribuer la légende selon laquelle le jeune russe serait tombé du traîneau du Père Noël quelques jours auparavant. Poutine hérite sans plus attendre du numéro 9, laissé vacant depuis le départ de Chiconta Wurzt. Un(e) Chiconta Wurzt qui n'a pas spécialement apprécié de voir son matricule aussi rapidement légué à un nouvel arrivant, "une atteinte fondamentale aux Droits de l'Homme" selon l'intéressé(e), ce à quoi Poutine aurait répondu "трахни тебя, анютины глазки !", ce qui signifie, grosso modo, "sauf le respect que je vous dois, Monsieur ou Madame, mêlez-vous, s'il vous plaît, de ce qui vous regarde !"

Image

En soutien d'un Trump vieillissant, d'un Houellebeck pas toujours au top et d'un DelPiero San Giorgio encore bien jeune, Aleksei Poutine débarque à point nommé. L'hypothétique Goldstriker vient compléter un effectif olympien en plein chamboulement. Notons tout d'abord la venue de l'espagnol Alejandro Bahamontes, milieu de terrain de 25 ans libre de tout contrat, en renfort dans ce secteur de jeu rendu ainsi plus flexible, les joueurs à vocation offensive pouvant se porter davantage vers l'attaque. Ajoutons à ceci une vague de recrutement d'enfants de 16 ans, deux milieux, un défenseur, avant l'arrivée prochaine d'un jeune buteur. Difficile, dans ces conditions particulièrement instables de transition, de présenter l'effectif de la saison sans faire de mécontents.
Et ce n'est pas Majou Kamoulox qui dira le contraire. Jeune défenseur grec issu du centre de formation du POLSKA de Zurawski, inconnu au bataillon, recruté par l'OM le 05 janvier dernier dans l'indifférence générale pour une bouchée de pain, le joueur sera touché par la grâce dans la nuit du 14 au 15 janvier 2018. Bénéficiant de l'alignement parfait de Vénus, de Jupiton, de Pierre Ménès et de Tony Chapron, sous les regards bienveillants de Kamel Ouali, chorégraphe de l'OM, et de Jean-Claude Vandamme, préparateur physique et mental, la nouvelle recrue se retrouve au coeur d'un cérémonial occulte mené par le sorcier Getals, au 7ème sous-sol du stade Marcel Boulet, dont la pelouse est, pour l'occasion, parsemée de filets de poulets nourris à la créatine. Extrait.

- Bonsoir et bienvenue à Kamoulox ! Nous accueillons sans plus tarder deux nouveaux challengers ; à ma gauche, Jean-Claude.
- Oui bonsoir je m'appelle Jean-Claude Vandale, j'ai 57 ans et je suis programmateur d'obsolescence dans une grosse boîte française.
- Tiens tiens ! Renault ? Dassault ? EDF ?
- Non, dans un sanibroyeur SFA...
- Vous êtes marié, père de famille ?
- Non, j'ai été vacciné en 1998.
- D'accord. Une passion en dehors de ça ?
- Oui, les mathématiques !
- Équations, géométrie, algèbre...
- Non non, juste les mathématiques...
- Ah bon... et combien font 5 fois 4 ?
- Heu... 18 ?
- Merci Jean-Claude. A ma droite, Kamel.
- Bonsoir, Kamel Ouola, 46 ans, je suis cébonsapassiste à Orléans.
- Et encore un métier méconnu. Qu'est-ce qu'un cébonsapassiste, Kamel ?
- Ben, j'arpente les trottoirs, et dès qu'un véhicule quitte sa place, je le guide pour manœuvrer, "tourne !... encore un peu... stop !... allez, c'est bon, ça passe...". Cébonsapassiste...
- Mmm, je vois. Marié, des enfants ?
- Non, j'attends les soldes...
- Eh bien bonne chance, messieurs. Attention, quelle est la différence entre un fonctionnaire ?
- Christian Clavier !
- Je valide.
- A vous Kamel.
- Je scanne un couscous et je repeint la concierge.
- Bien vu, Teddy Rinner caresse une église en diagonale : trois merguez dans votre boîte à Larousse. Jean-Claude, à vous de lancer la pièce.
- J'empile deux Macumba contre Jean-Luc Mélenchon en télésiège !
- Eh non, Jean-Claude. Stéphane Bern est cloué en f4, vous ne pouvez pas roquer et perdez trois cancers à l'institut du monde arabe. Kamel, as de trèfle ou bonnet rouge ?
- Je recrute une entrecôte et je décapote Rire & Chansons !
- Rire - et - chan - son ; c'est parti pour sept secondes de Thierry Rolland.
- Gneah... gneeah... gneeeah...
- MDR, je rappelle sa grand-mère !
- Vous ne pouvez pas : Philippe Risoli cuit des bananes au Mont-Saint-Michel, et vous composez le 36-15. Disette ou cabestan ?
- Je plante une Fuego et j'entame la falaise.
- J'accuse la contre-basse et déguste une charentaise !
- Impasse Nelson Monfort !
- Nelson Monfort : c'est une carte mystère pour Jean-Claude.
- Mouette qui pète...
- ... gare à la tempête ! Kamel vous retirez deux bulletins météo, quel temps fera-t-il l'année dernière ?
- Chaud devant et lourd derrière, je dégoupille Stéphane Eicher.
- Bar à pâtes et salle de bulle, ananas frais sous les gros pulls !
- Je transpire un peignoir à plumes, j'engage la déconnexion et... ...
- Et KAMOULOX !!!

Image

- Bien joué Jean-Claude, vous êtes notre nouveau finaliste. Un petit mot avant de se quitter ?
- Pile.
- But.
- Bonsoir et à demain ! :hello1:

Retour sur les terrains où la première partie de saison de l'OM reste très mitigée. En championnat, Marcel montre des défaillances chroniques contre La Sallette, Morcenx-Bourg, et se fait surprendre par le FC Carcajou. Cela dit, l'équipe parvient à renverser les Orchidoclastes, tient tête aux Dragons Montois, ce qui lui permet de s'accrocher au podium malgré un retard déjà conséquent sur le haut du tableau.

Image

En Ligue des Champions, tous les quart-de-finalistes étaient connus dès l'issue de la deuxième journée, un fait suffisamment rare pour le souligner. Écart de niveau réel ou simple concours de circonstances ? Si Nilvert n'avait pas tourné le dos à la compétition dès l'entame des hostilités, l'issue aurait pu être totalement différente dans le groupe 1, où l'OL et le CS Meaux terminent à égalité parfaite avec 7 points. 101|133 se hisse en tête à la différence de buts devant Federer, tandis que Life doit se contenter de la deuxième place dans le groupe 2, à l'instar de l'OM, qui s'incline 4 à 2 contre le FC Messe après deux victoires plutôt rassurantes.

Image

Immédiatement après cette troisième journée, c'est l'instant tant redouté du tirage au sort :


Et Marcel tombe sur la fameuse, l'éternelle boule noire. Des quarts de finale très spectaculaires, l'ambitieux Guilerou opposé à l'entraîneur Numéro 1 du classement Pyramide, et un classique OL vs Getals qui risque de faire des étincelles.

Image

La Coupe des Challengers suscitera aussi l'attention avec trois équipes de Galand encore en lice, on suivra de près le duel Jakomano / Majax qui s'annonce déjà sympathique. Rappelons que l'âge d'or des galandais en Coupe des Challengers remonte au printemps 2016, avec les victoires consécutives du Stade Rennais et du Club Football Algérien, deux équipes disparues aujourd'hui. Depuis, seule la Juventus de Mika est parvenue à se hisser en finale, face à... Life du manager Strange.

Image

Une équipe de Life qui fait forte impression en World Cup. Après être sorti en tête du groupe 1, à égalité de points avec Suplensois et Ciné Soccer Team, le club de Strange est le seul représentant de confédération 6 en huitièmes de finale. Et face aux Napolitains de confédération 1, le manager en sommet de Pyramide fait parler le 3-5-2 à deux reprises, en témoignent les deux scores spectaculaires à l'aller comme au retour.

Image

Le quart de finale promet d'être épique, puisque l'adversaire de Strange n'est autre que Roro83, dont l'effectif est très impressionnant ces derniers temps... L'indéboulonnable Federer est toujours en course, ainsi que Babymario, tombeur de Guilerou au tour précédent.

Image

Pas de miracle pour l'Olympique de Marcel en phase de poule. Le niveau était trop relevé, et seules les errances de l'entraîneur Nives a permis aux olympiens de sauver l'honneur.

Image

Pour voir Marcel parcourir un bout de chemin en World Cup, il faudra patienter encore un peu.
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede greg 21 » Lun Jan 22, 2018 12:04 pm

OH excellent ton topic que je vais suivre souvent ;-)
Image


Image allez la conf 3 et allez l OM Image

Image
Avatar de l’utilisateur
greg 21
Modérateur Défifoot
Modérateur Défifoot
 
Messages: 4953
Inscription: Dim Fév 07, 2010 1:40 am
Localisation: chez steeve jobs

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Mer Jan 24, 2018 22:59 pm

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede federer52 » Dim Jan 28, 2018 12:22 pm

Superbe présentation de ce quart de finale de folie: Bravo (pour la presa + pour le match), vas jusqu'au bout Stand
Fed

Federer50-Conf 45:Dragons Montois - Federer51-Conf 47:Buveurs de Leffe
Federer52-Conf 11:Dragons Montois II - Federer53-Conf 26:La Drink Team
federer52
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1987
Inscription: Dim Nov 18, 2007 15:07 pm
Localisation: Belgique (Mons, près de Valenciennes)

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Mar Fév 13, 2018 12:57 pm

Décembre 2017 - Février 2018 (dite "Saison XIV")

ÉPIQUES

Image

Qui aurait donné Marcel favori pour la victoire finale, le 15 décembre dernier, à l'ouverture de cette 14ème Ligue des Champions de Confédération 6 ? Et pourtant, malgré le niveau d'exigence de plus en plus relevé au fil des saisons, l'OM a su trouver les ressources pour tirer son épingle du jeu, et livrer une campagne épique dans cette petite World Cup confédérale. Après avoir correctement géré la phase de poule, l'équipe rentre dans le dur, toutes les figures de proue de la confédération étant présentes en quart de finale, à l'exception, peut-être, des Orchidoclastes, refusant le jeu et cédant sa place au CS Meaux d'Obiwan, seul outsider à ce stade des hostilités.
Et Marcel fait déjà forte impression contre la consternante équipe des Rabbitohs (aka la Banque Centrale dans mon garage), châtiée à trois reprises par le buteur américain Dingo Trump dès le match aller (3-1). Le retour est moins rose pour les olympiens, menés 3-0 peu après la demi-heure de jeu, la lueur d'espoir vient de cette vieille branche de Houellebeck, réduisant l'écart juste avant la mi-temps. S'ensuivent 75 minutes d'une tension incroyable, l'OM résistant d'une manière héroïque à la dizaine d'actions lagomorphes, réussissant parfois à contrer vigoureusement - la dernière action étant d'ailleurs à mettre au crédit du jeune DelPiero San Giorgio, offrant un corner en toute fin de prolongations. Après 120 minutes, c'est l'égalité parfaite : à la faveur d'un gardien extraordinaire en la personne de Raphaël Tisserand, auteur d'une deuxième mi-temps irréprochable, Marcel va connaître le bonheur au septième pénalty de la séance des tirs aux buts.

Image

Dans les autres confrontations, les chocs Life / FC Messe et OL / 101|133 sont comme prévus très serrés ; pleins de buts entre Matt et Getals, Lyon se qualifie en gagnant 6-4 à la maison ; c'est beaucoup plus sobre entre Strange et Guilerou, ce dernier ne parvenant pas à trouver la faille au match retour, doit se contenter d'une frustrante fin de parcours après seulement une défaite en cinq matchs de C1. Mais la sensation vient du CS Meaux, qui réussit à renverser les Dragons Montois à domicile 3-1, après un échec 1-0 à Saint-Feuillen. Grosse déception pour les hommes de Federer qui n'ont plus atteint le dernier carré depuis octobre 2016...
L'équipe d'Obiwan n'ira cependant pas plus loin dans cette compétition, stoppée au tour suivant par le quart de finaliste de World Cup et champion Balonny, Life.
Quant à l'Olympique de Marcel, il livre à nouveau une très belle prestation à domicile, d'autant plus propre qu'aucun but n'y est encaissé : 2-0, Trump fait la différence à l'heure de jeu et Faurisson enfonce le clou en toute fin de rencontre. Dans un 4-3-3 équilibré et bien huilé, l'OM profite de ce score confortable pour aborder sereinement le retour au Parc OL : malgré l'ouverture du score rapide de Cornet, les occasions lyonnaises ne sont pas assez incisives pour tromper le grand Tisserand, et Quasi Miro puis Poutine enterrent définitivement les espoirs rhodaniens en l'espace de 10 minutes en seconde période. Marcel a rendez-vous en finale pour la sixième fois de son histoire.

Image

Les olympiens endossent logiquement le rôle de challengers à l'approche de l'ultime match de la saison. Avec seulement trois défaites en 32 matchs, une seule erreur tactique en quart de finale de World Cup face au futur vainqueur, l'équipe Life a de quoi impressionner, son entraîneur n'étant ni plus ni moins que le coach numéro 1 selon le classement Pyramide de janvier 2018. L'OM, auteur d'un championnat décevant et défaits 2-0 par les Dragons Montois trois jours plus tôt, va devoir sortir le match de la saison.
Soutenu par Majax et Federer, le 12ème homme est bien présent, mais la tactique est risquée et Marcel vite refroidi dès la 11ème minute de jeu, ouverture du score de Bowers. Une fois de plus, Tisserand va devoir faire des miracles en repoussant quelques occasions franches, le temps que ses coéquipiers accordent leur jeu ; mais Poutine, manquant d'égaliser (18' et 39') remet les pendules à l'heure juste avant la mi-temps (Poutine, 45+1'). La deuxième période est nettement mieux maîtrisée par l'OM, la liaison Faurisson-Nestor-Trump se montrant chaque fois plus menaçante, les olympiens reprennent rapidement l'avantage (Trump, 51'). De son côté, Life ne parvient pas à se relancer, si ce n'est sur son seul tir de la seconde mi-temps et l'égalisation à 2-2 (Xilla, 58'). Pas suffisant pour faire douter "les présidents", Trump en passeur décisif offre le 3-2 (Poutine, 64'), et Poutine, encore lui, s'offre un triplé à un quart d'heure de la fin (74'). Gênés dans la construction du jeu, piégés à sept reprises par d'impitoyables hors-jeux, Life voit le trophée tant convoité s'éloigner à la vitesse d'un cheval au galop.
Finale cruelle pour l'équipe de Strange, déjà malheureuse la saison passée, qui s'est peut-être vue trop belle cette fois-ci. Mais il ne faut pas désespérer, aucune équipe respectable n'a remporté le fameux Graal du premier coup en V7.

Image

Jour de gloire et 4ème Ligue des Champions au palmarès de l'Olympique de Marcel, sans doute l'édition la plus relevée parmi les quatre succès accomplis. :coupe1: Dans les heures qui suivirent, les messages de félicitations se sont succédés, Matt bien content que son rival se soit fait carotter, les Galandais fiers de leur lauréat, et même Jakomano, coach du Limoges SCP, vainqueur de la Coupe des Challengers, venu échanger une bouteille de champagne à l'occasion.

CHAMPIONNAT

Trop de fausses notes

Si l'épopée confédérale restera gravée dans les mémoires, la saison en championnat fut très inconstante. Piégé par le FC Carcajou couvert de cadeaux de Noël, puis par la Sallette et Morcenx-Bourg, l'OM laisse échapper trop de points. La bonne série d'invincibilité en phase retour et les deux belles prestations face à Nilvert ne suffisent pas à rattraper les Orchidoclastes, dauphins des Dragons Montois, champions loin devant.

Image

Marcel doit se contenter de la troisième place du podium, chose qui n'était plus arrivée depuis 2016. On notera le trou de 7 points avec le milieu de tableau, la Juventus se montrant compétitive malgré une défense qui laisse encore à désirer, à hauteur de La Sallette et de Morcenx-Bourg, dont on pourrait attendre mieux sur tous les plans.

Image

L'ES Milloise se maintient correctement, Carcajou sauve sa tête en barrages ; deux nouvelles équipes montent en Élite : Lyon2 et CA Metz, devancent l'Ajax et les Gosbo.

Image
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede bedal » Mar Fév 13, 2018 14:17 pm

Bravo pour cette LDC stand :D

Et ton duo d'attaque Russo-Américain semble particulièrement efficace :mrgreen:
beau jeu, fair-play et buts, c'est ma devise

Manager pro de Kyoka Suigetsu

Image
Avatar de l’utilisateur
bedal
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 2291
Inscription: Jeu Oct 03, 2013 19:39 pm

Re: Olympique de Marcel - Conf. 6 Galand

Messagede stand by me » Dim Fév 25, 2018 14:51 pm

Image

Une nouvelle saison est entamée, et le championnat Élite semble très incertain pour les prochaines semaines. Si les Dragons Montois ne devraient pas avoir trop de mal à asseoir leur suprématie, grosse incertitude du bas de tableau au bas du podium, entre les faiblesses de la Sallette, de la Juventus et de Carcajou, en concurrence avec des promus qui ne se prennent vraiment pas pour de la meyrde (il faudra leur rappeler, à ce propos, le rôle prépondérant du Père Noël dans leurs récents progrès). Si l'anticyclone à l'ouest se maintient, aucune averse n'est à prévoir si ce n'est une lutte à trois entre l'OM, Morcenx-Bourg et les Orchidoclastes. Si Majax fait souffler comme il l'affectionne, levée du mistral en fin d'après-midi et précipitation de l'ES Milloise en championnat Pro. Et enfin, si ma tante en avait, on l'appellerait Conchita.

Image

LIGUE DES CHAMPIONS

Marcel sauve l'honneur des Galandais

Fiasco quasi-total pour les Galandais engagés en tour préliminaire de Ligue des Champions. La Sallette et Morcenx-Bourg se font balayer par leurs adversaires respectifs, tandis que la Juventus n'a pas fait le poids face à Death Team, malgré une bonne résistance.
Heureusement, l'OM est là ; même si l'équipe, trop défensive, a un peu joué avec le feu au match aller, elle s'est bien reprise au retour en éliminant Wolfsburg avec la manière et une attaque bien en jambes.

Image

Et Marcel atterrit dans une des poules les plus relevées de la compétition. Un olympico en ouverture des hostilités, avant d'affronter les Dragons Montois, très attendus depuis leur retour parmi l'élite, et une équipe qui monte, l'AS Aegura, bien aidée elle aussi par Papa Noël...

Image

Image

Image

Image

Getals ne devrait pas avoir trop de mal à accéder en quart de finale, à l'inverse du FC Messe qui va avoir du fil à retordre.
Reste enfin à savoir si Nilvert jouera cette coupe à fond ou s'il tient vraiment à gaspiller sa deuxième place en jouant la carte du grotesque.

EN ROUTE POUR LA...

Image

Dixième participation à la Coupe du Monde des clubs pour l'OM, la huitième sous l'ère V7. Marcel se retrouve dans le groupe 6 de la compétition.

Stade Lensois
Confédération 3 Hoolantine
Entraîneur : robcle59

Image

Grande première pour les hommes de Robcle59 en World Cup. L'équipe, reprise en main à l'automne 2013 par l'entraîneur nordiste, a fait parler d'elle à l'été 2016 en célébrant son premier titre, trois saisons après sa montée. Hélas, s'ensuivent sept saisons infructueuses, entre éliminations en tour préliminaire de Ligue des Champions et places d'honneur en championnat. Il faut attendre l'hiver 2017-2018 pour revoir le club au sommet, avec un titre en décembre suivi d'une demi-finale de C1 deux mois plus tard. Une formation qui a l'expérience de l'adversité, mais peu habituée aux épopées en coupe : ce baptême international s'annonce périlleux.

POLSKA
Confédération 7 Cornerra
Entraîneur : zurawski

Une bien belle équipe avec l'expérience du haut niveau, et pas mal de points communs avec l'OM. Un fait troublant : les seules coupes que Polska ait jamais remportées sont une coupe Balonny en juin 2015, et une vieille Coupe des Challengers datant de septembre 2014. Ces trophées poussiéreux trônent au palmarès du club avec les quatre titres de champion Élite V7, avec les médailles des deux finales de Ligue des Champions perdues, d'avril 2016 et de juin 2017. En World Cup, les hommes de l'est ne sont jamais sortis des poules en sept participations quasi-consécutives depuis le printemps 2016...

Image

Ginette CSKA
Confédération 2 Hoolantine
Entraîneur : Flokk

Un poids lourd de confédération 2, qui a néanmoins perdu de sa superbe. La genèse du club : sept titres de championnat consécutifs L3-L2-L1 entre 2009 et 2010, couronnée d'une coupe Découpe. Le manager flokk se fait progressivement une réputation dans l'univers du coaching ; avec Aow et Coudbol, il est ponctuellement sollicité par les hautes instances confédérales dans le cadre de réflexions autour de projets réformateurs. Ginette inaugure les premières éditions de World Cup par des éliminations en tour préliminaire, mais connaît son apogée en 2015, enchaînant les titres et finales, jusqu'au sacre suprême : vainqueur de la 14ème World Cup, en battant 1 à 0 l'Olympique Lyonnais de roro83. La refonte V7 et l'arrivée en conf 2 freine un tout petit peu la machine à gagner de Sainte-Geneviève, mais l'année 2017 est à nouveau époustouflante, malgré un léger relâchement en début d'automne. Alors, prête, Ginette ?

Image

Les autres clubs en lice pour la confédération 6 :
- on attend toujours un coup d'éclat de l'OL en coupe du monde, cette fois-ci peut être la bonne...
- un groupe bien chaud pour Getals, qui affronte le tenant du titre, Fairy Tail, dans le groupe 4.
- Life va voir la vie en rose dans la poule 8 ! Une autre Ginette, Hapoel celle-là, les toulousains de conf 8, et les danseuses du Pink Paradise (encore des saloperies de lapins !) au menu du coach Strange.

Image

Image

Image

En somme ces routards étaient des grincheux, dont l'unique objectif était de gâcher jusqu'à la dernière petite joie des touristes, qu'ils haïssaient. Ils n'aimaient d'ailleurs rien tant qu'eux-même, à en juger par leurs petites phrases sarcastiques qui parsemaient l'ouvrage, du genre : "Ah ma bonne dame, si vous aviez connu ça au temps des z'hippies !..." Le plus pénible était sans doute ce ton tranchant, calme et sévère, frémissant d'indignation contenue. Un peu plus loin, ils en rajoutaient sur les "Occidentaux gras du bide" qui se pavanaient avec des petites Thaïes ; eux, ça les faisaient "carrément gerber". Des c*nnards humanitaires protestants, voilà ce qu'ils étaient, eux et toute la "chouette bande de copains qui les avaient aidés pour ce livre", dont les sales gheules s'étalaient en quatrième de couverture. Je projetai l'ouvrage avec violence dans le vestiaire, et ramassai avec résignation mon sac de sport et mes crampons.

Image
Avatar de l’utilisateur
stand by me
Forumiste
Forumiste
 
Messages: 1786
Inscription: Lun Mai 17, 2010 16:19 pm
Localisation: très précise, merci google

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vos équipes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron